Depuis 1946, l’égalité hommes femmes est un principe constitutionnel et « l’égalité professionnelle » est reconnue en droit.

Afin de consolider ce principe et d’assurer une égalité de traitement comme une égalité des chances, de nombreux textes ont ensuite été adoptés.

Malgré cet arsenal législatif, comme tout un chacun, depuis que je suis entrée dans la vie active, je ne peux que constater qu’au quotidien, au sein des entreprises dans lesquelles j’interviens, les inégalités persistent toujours…

Les femmes travaillent toujours plus souvent à temps partiel que les hommes. Elles occupent toujours plus souvent des emplois à bas salaires. Lorsqu’elles parviennent à accéder aux professions supérieures, elles continuent à
se heurter à un plafond de verre. A compétences égales, elles sont toujours moins bien rémunérées que les hommes.

Parallèlement, je constate également que les femmes s’autorisent moins que les hommes à candidater pour une promotion ou pour un poste plus élevé. Même si elles ont les capacités, elles n’osent pas. Elles restent dans l’ombre et négocie peu leurs rémunérations ou augmentations de salaire. L’autocensure encore bien présente…

Enfin, beaucoup de femmes que je rencontre, quel que soit l’âge, me font part des discriminations de genre et du sexisme (plus ou moins ordinaire) dont elles sont victimes.

Malheureusement, la banalisation des remarques et comportements quotidiens, fait que ces discriminations elles aussi reculent peu. Elle nuit à l’épanouissement personnel et professionnel des femmes. Elle participe à rendre plus difficile aux femmes l’accès à des niveaux supérieurs de responsabilité, voire inhibent toute velléité en ce sens.

La situation des femmes sur le marché du travail demeure toujours plus fragile que celle des hommes et les mentalités peinent à évoluer. Dans le cadre de mon parcours professionnel, n’ayant moi-même pas échappé à la
règle, j’ai eu envie de réagir. J’ai trouvé dans BFN la possibilité participer activement à la mise en œuvre des actions concrètes d’aide et de soutien au de développement et à la promotion des femmes dans les organisations. Désireuse d’étendre ces actions au-delà de Nantes et habitant à La Baule, j’ai tout naturellement choisi de créer l’antenne de BFN Côtes d’Amour et de Jade, qui a vu le jour en mars 2018.

Nadine CHAMPION

nchampion@sparring-partners.fr
06 69 33 24 76
Consultante Coach RH et Co-dirigeante de Sparring PARTNERS à Orvault (44)
Membre de Business au Féminin Network, Côtes d’Amour et de Jade

Tapez du texte (nom de membre, mot clef...) puis ENTREE